La F.N.T.P.A engagée au sein de l’UGTA pour la défense des droits des travailleurs

0

La fédération des travailleurs des ports algériens affirme sa totale solidarité et tient à saluer et soutenir l’engagement et la lutte menée par le secrétaire général de la centrale syndicale, M. Sidi Said pour faire face aux enjeux économiques et sociaux que certaines sphères mal intentionnées tentent de détourner et de remettre en cause.
Face à de réels et nouveaux dangers qui menacent l’avenir collectif des travailleurs et la stabilité, les travailleurs des ports algériens se déclarent plus que jamais mobilisés non seulement pour l’améliorations des conditions de travail et des salaires, mais aussi pour la mise en œuvre d’une véritable politique industrielle telle que prônée par le Chef de l’Etat Abdelaziz Boutéflika, et soutenue par l’UGTA à travers son secretaire général M. Abdelmadjid Sidi Said.
Nous, travailleurs et employés des ports algériens, estimons que le dialogue permanent engagé par l’Etat avec le partenaire social a permis de dégager les voies et moyens devant permettre de préserver le monde du travail des effets pervers induits par la Capitalisation sauvage et l’alibi récurrent de la mondialisation menaçante.
La désinformation, les rumeurs programmées et les récentes agitations malsaines de certains acteurs hostiles à la cohésion sociale et au succès de la stratégie syndicale engagée, ne sauraient entraver notre total soutien et adhésion à la vision et à la pratique syndicale privilégiée par notre secrétaire généra, M Sidi said.
Car son action et sa démarche s’inscrivent à la fois en faveur de la sécurisation de l’emploi et d’une nécessaire modernisation du marché du travail. Face aux menaces de précarité qui pèsent aujourd’hui sur le monde du travail, nous restons vigilants et mobilisés autour du premier responsable de l’UGTA pour faire échec aux tentatives sournoises visant à nourrir l’hostilité et le rejet des réformes proposées et adoptées conjointement par le Gouvernement, les grands employeurs et le partenaire social.

Laisser une réponse